De génération…

en traditions…

Bienvenue au Domaine des Graves, un héritage viticole de 100 ans !

« Nous héritons de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. » – Antoine de Saint-Exupéry.

Depuis 1918, la famille Cadoux cultive des terres agricoles dans plusieurs communes situées sur les flans de la rivière La Laire aux alentours de Sézegnin, d’Avusy et d’Athenaz, en plein cœur de la Champagne genevoise.

Le premier de la génération, c’est Jean-Baptiste qui, en acquérant le parchet de vigne au lieu-dit Les Graves, donna le nom au Domaine. Il cultive pour sa propre consommation du Chasselas et du Pinot noir, quelques litres seulement.

Puis vint les deux Maurice, père et fils qui, petit à petit, ont travaillé cette terre caillouteuse par endroit, sablonneuse à d’autre, tendre ou minérale, située sur les pentes plein sud des collines, en lisière de forêts ou en bordure de champs. Ils ont façonné de leur savoir, de petites parcelles disséminées de-ci de-là. Une ultime bouteille de leur production trône encore à leurs initiales au sein de la demeure familiale.

Depuis ces 30 dernières années, la viticulture a pris son essor dans le canton de Genève et Nicolas, quatrième de la génération, a relevé le défi à bras le corps et repris l’entreprise familiale pour lui apporter son savoir, sa technique et sa créativité.

Tout en appliquant la tradition viticole initiée par ses pères, Nicolas travaille en production intégrée, ce qui signifie, des traitement ponctuels et ciblés utilisant des techniques et des produits respectueux de l’environnement.

Il s’adonne au travail de la vigne avec assiduité et soigne ses plants avec une constante attention tout en cherchant la meilleure taille, le meilleur terroir pour marier les fruits de son labeur et offrir ainsi aux amateurs et connaisseurs un breuvage singulier.

Une cinquième génération se prépare à suivre le Domaine. De nouvelles énergies et de nouvelles idées vont émerger…