Terroir et cépages

Les sols d’Athenaz, d’Avusy et de Sézegnin sont d’origine glaciaire.  Le glacier du Rhône, bloqué par les contreforts du sud du Jura au Fort l’Ecluse et par le Vuache a déposé ici bien des roches et limons venant des Alpes et Préalpes des cantons et pays voisins pendants de dizaines de milliers d’années. Charriées sur des kilomètres, ces matériaux ont travaillé, ils se sont cassés, arrondis, éparpillés de plus en plus petits pour enrichir le sol de minéraux qui aujourd’hui font la spécificité du terrain.

Les vignes du Domaine des Graves bénéficient de ces sols graveleux et limoneux. Elles sont situées aussi bien sur les pentes de collines formées par d’anciens dépôts glaciaires que le long de la rivière La Laire qui présente des sols mixtes, glaiseux, graveleux et sablonneux. Sur la descente d’une combe, la vigne trouve une roche tendre et limoneuse et peut ainsi puiser profondément les richesses du sol.

Et c’est bien là, la spécificité du Domaine, de petits lots de vigne situés sur plusieurs communes et même parfois à cheval sur la frontière. Ils forment en tout une dizaine d’hectares. Comme la typicité du terrain et l’ensoleillement y sont très variables, cela demande d’adapter les techniques de viticulture, de connaître les cépages afin de leur offrir le sol qui leur est le plus profitable.

Dès lors, une vingtaine de cépages tels que Savagnin, Sauvignon, Chasselas, Gamay, Pinot noir, Gamaret, Merlot, Syrah et dernièrement le nouveau Divico bénéficient des richesses de ce terroir et prennent aujourd’hui, racines dans les parcelles des Cadoux.